top of page

ENTRE LE SOMMEIL ET L'ÉVEIL

Ramon Lima imagine l’atelier comme un temps d’inventivité, d’expérimentation et d’échange. Une occasion pour approcher la pratique chorégraphique par une perspective d’élargissement de l’espace intime, qui engendre la création d’un espace collectif.  Dans ce panorama, l’atelier se concentre sur les enjeux de l’émergence d’un geste singulier, où le moteur est l’expérience du corps.

Le corps qui nous intéresse dans ce cas est le somnambule. Le somnambulisme est donc un moteur qui nous permet de faire l’expérience d’un corps entre deux états ( voire deux mondes) : celui du sommeil et celui de l’éveil. Une condition de passage et d’équilibre précaire qui donne lieu à une réflexion sur ce que nous considérons comme normal, possible et souhaitable pour un corps. Ainsi, la quête d’un corps intermédiaire aux frontières mobiles, multiples, étendues, étirées et inversées nous amène à une approche chorégraphique qui dialogue avec des courants philosophiques fondés sur l’inversion des perspectives. L’accent n’est plus mis sur ce que le corps est, mais sur ce qu’il peut faire. Lorsque le verbe “pouvoir” est conjugué ici, il se réfère beaucoup moins à ce dont le corps est capable, mais plutôt à ce qui est permis ou non.

Les participants seront invités à expérimenter des méthodologies de création expérimentées lors du processus de création du spectacle Somnambule de Ramon Lima, et d’autres empruntées à d’autres rencontres sur le chemin. Une immersion sensible dans une recherche qui vise à interroger la danse comme un espace d’élargissement des possibilités du corps que nous habitons. Un intérêt pour l’émergence d’un geste chorégraphique qui s’écarte d’une logique de mouvement établie ou apprise, comme un moyen d’élargir les vocabulaires physiques et sensoriels, ainsi que de prêter attention à d’autres façons de générer du mouvement et du discours à travers le corps. 

INFORMATIONS

Production : BRUTA Corp

Intervenants : Ramon Lima

bottom of page